Lucas Laurent : lauréat Création du Prix des assistants photographes

Lucas Laurent, lauréat du Prix des Assistants Photographes dans la catégorie Création, partage avec nous sa technique de travail. Voici donc tous les secrets de la série Flower Power 😉.

« Cette série est photographiée à la chambre Combo numérique avec une optique 60 et 90 mn Schneider et un dos numérique P65+ Phase One.

Lucas Laurent - Prix création - série Flower Power
© Lucas Laurent – série Flower Power

J’ai mélangé de la lumière flash, environ 5 sources flash très spot et diffusé + 2 tungstènes 1 KW (diffusé et équilibré) + une légère ambiance de daylight indirect venant d’une verrière, géré avec des drapeaux. Un temps de pose variant entre le 15/sec et 4 sec.

La glace est très compliquée à éclairer, surtout avec le fait d’y rajouter du tungstène ou HMI qui la fait fondre à une vitesse grande V à cause de la chaleur.

Pour cette série, j’avais préparé plusieurs blocs de glace tests. Une composition grossière en terme de fleurs et de colorants. Juste histoire de pouvoir faire un pré-light et d’avoir une base de lumière.
Au final cela a dû être complètement modifié… Les compositions qui me plaisaient le plus ne faisait jamais exactement l’épaisseur de mes blocs de glace test, et n’avais pas le même niveau de colorant, ni d’intensité de couleur. Donc pas du tout, la même densité que mes blocs tests. J’ai été obligé de réadapter ma lumière sur chaque cas.

Ces natures mortes, ce travail méticuleux et plutôt calme de mise en place s’est retrouvé à être une course contre la montre et un vrai champ de bataille, à devoir corriger mes lumières, mes cadrages, mes effets open flash avec mon contrôle du bouger. À recommencer en boucle jusqu’à avoir le moment clef. Je voyais la glace fondre sous mes yeux. En plus de mes façons personnelles de sculpter la glace pendant la prise de vue. Je provoque également de façon artificielle des effets de mouvement à l’aide de l’eau, de l’air et du feu pour donner vie à mes natures mortes et transformer son état.

Ce qui me permet d’atteindre mon but. Redonner vie à des natures mortes, de ressentir une émotion et du mouvement .Et pour finir me permettant de la capturer avec paradoxe, d’une façon spontané.

J’imagine mes photographies comme des tableaux. Je travaille mes compositions avec une palette de couleurs qui intègre des éléments organiques, ainsi que toutes sortes de matériaux se prêtant à mon inspiration. Je cherche une direction de lumière adaptée aux différentes textures. Et je photographie. »

Lucas Laurent - Prix création - série Flower Power
© Lucas Laurent – série Flower Power

Un processus de création plein de rebondissements ! Après la technique, voici un petit texte de Lucas expliquant son intention derrière la série Flower Power.

« Chaleur des glaces d’été. Modernité des mortes classiques.

Toujours sur le principe : Transformation, dualité, beauté. Fil d’Ariane de mon travail photographique.

Je comprends que rien n’est fixe, les natures mortes reprennent vie. Toujours une question de temps.

Je photographie.

Je joue avec l’eau et la peinture à ma manière.
Symbolisation du passé, du présent, du futur par plusieurs états. Le temps dans son abstraction.

Du liquide au solide, de la technique à la simplicité. Finalement, une seule règle : amour-graphique. »

Lucas Laurent - Prix création - série Flower Power
© Lucas Laurent – série Flower Power

Pour voir les autres photos de la série et découvrir un travail de création très inventif, je vous invite à faire un tour sur le site internet de Lucas Laurent.

Partagez-moi 🙂
Prophot Écrit par :